Psychologie

du sport

La psychologie du sport est une forme de psychologie clinique mais qui s’adresse spécifiquement à la personne qui pratique le sport, l’exercice physique ou l’expression corporelle. Le postulat de départ de la psychologie du sport est simple :

Un athlète qui trouve un équilibre psychique et mental sera plus à même de donner le meilleur de lui-même. Le premier objectif est donc d’atteindre cet équilibre, ce bien-être psychique ; la performance est un effet second qui en découle naturellement.

 

La préparation mentale vient en complément indispensable de la préparation physique. L’esprit et le corps ne sont pas détachables l’un de l’autre ; les deux fonctionnent de concert dans l’exercice physique. Il n’existe naturellement pas de solution-miracle qui peut tout résoudre instantanément. Il s’agit simplement de trouver ensemble les outils et les ressources pour se mettre dans les meilleurs conditions possibles, afin de prendre du plaisir et de donner le meilleur de soi-même. Cela passe par différentes méthodes pratiques :

 

  • Régulation de l’éveil
  • Gestion du stress et des émotions
  • Fixations d’objectifs, réflexion autour de l’entrainement et des compétitions
  • Imagerie mentale, discours intérieur
  • Ressources face à une spirale de l’échec, des pensées parasites ou une peur de gagner
  • Thérapie pour explorer les causes profondes des contre-performances
  • Stratégies pour faire face à une blessure
  • Etc…

La psychologie du sport trouve également sa place dans les suivis de groupe : au sein d’une équipe, par exemple, il est parfois souhaitable de travailler la communication et la confiance dans le but de renforcer la cohésion d’ensemble. De la même façon, le psychologue peut intervenir pour fluidifier la communication et la compréhension entre les sportifs et le personnel encadrant. Le suivi psychologique peut se faire auprès de l’équipe entière ou par petit groupes de travail, au travers d’exercices pratiques.

JOATHAM CHARRUE © 2017 I Site par JellyInkDesign